Pour un mariage réussi, anticipez !

Vous avez décidé de vous dire « oui » ? C’est le moment de fixer une date, de prévenir vos familles et de réserver la salle… pour l’année prochaine.

Compte à rebours…

Votre mariage vous paraît loin. Et pourtant… La plupart des lieux de réception surtout pour la période de mai à septembre sont réservés quasiment un an à l’avance.

Alors, très tôt une réflexion s’impose pour choisir l’endroit de ses rêves. Une réflexion et une enquête sur le terrain ! Ne vous fiez pas aux charmes apparents. Méfiez-vous des gîtes en plein cœur des bois, ou des vieilles auberges restaurées. Évitez les extérieurs difficiles, sans chemin et sans lumière. Car en cas de pluie, votre mariage deviendra vite un défilé de jolies demoiselles aux escarpins boueux, et de voitures embourbées.
À l’intérieur, vérifiez qu’il y ait des toilettes correctes, une cuisine professionnelle, suffisamment de chaises et de tables pour le nombre d’invités, et une bonne installation électrique.

J-9 mois : la liste des invités

Sujet particulièrement épineux. Discutez-en avec vos familles respectives et n’invitez au repas que les personnes qui vous sont chères. Pour épargner les susceptibilités, n’hésitez pas à convier la famille éloignée, les amis de vos parents, ou même vos collègues de bureau à la cérémonie et au vin d’honneur.

J-8 mois : le budget

Qui paie quoi ? Pour éviter tout conflit, suivez ces quelques règles de bonne conduite. À la famille de la mariée d’offrir les faire-part, le photographe, l’animation, la robe et les fleurs. Au marié de payer les alliances, le bouquet de la mariée, le costume, le voyage de noces, et la salle. Seuls les frais de traiteur sont partagés entre les deux familles au prorata du nombre d’invités.

J-7 mois : le traiteur

C’est le budget le plus important de la réception. N’hésitez donc pas à en contacter 5 ou 6 avant de faire votre choix. Soumettez-leur à tous la même demande, et réclamez un devis dans les plus brefs délais. Le piège est souvent dans le forfait vin, mais vous pouvez aussi fournir vos propres bouteilles. Une formule souvent moins onéreuse, même si le traiteur pratique le droit de bouchon.

Le traiteur étant le budget le plus important de la réception, n’hésitez donc pas à en contacter 5 ou 6 avant de faire votre choix.