Mariage sponsorisé : pour le meilleur et pour le pire

On dit du mariage qu’il est le plus beau jour d’une vie…Certes,mais il est aussi le plus coûteux, avec un budget de 15 000 euros en moyenne. Alors comment faire lorsqu’on ne dispose que de petits revenus ? Certains couples ont trouvé la solution en faisant sponsoriser leurs noces.

Né aux États-Unis, le concept du mariage sponsorisé a fait son apparition en France il y a deux ans. De prime abord, l’idée de faire parrainer son union peut sembler étrange, mais elle séduit de plus en plus de couples aux moyens financiers réduits. Et pour cause, cela leur permet de diminuer la note (parfois de plus de la moitié), de s’offrir les noces dont ils rêvent et même, pour certains, d’éviter de contracter un crédit. À noter qu’il est aussi possible de faire sponsoriser sa lune de miel ! Mais qu’appelle-t-on un mariage sponsorisé ? Eh bien, il s’agit de noces au cours desquelles on fait de la publicité (en affichant des banderoles, des sigles sur les serviettes de table, etc.) à des commerçants ou des prestataires qui, en échange, vous accordent des réductions ou même la gratuité de leurs services. Cela peut également dépasser le cadre de la cérémonie : ainsi, un prestataire peut par exemple vous demander d’afficher son logo sur votre véhicule pendant quelques semaines.
Toutefois, qu’on se rassure : si les Américaines ne reculent pas devant les robes carrément frappées de sigles publicitaires, les Françaises ne s’y sont pas encore résolues !

Médiatiser ses futures noces

La publicité se fait souvent dès (et durant) la préparation du mariage : le meilleur moyen d’attirer les sponsors consiste effectivement à médiatiser le plus possible la cérémonie à venir.
Pour cela, il est conseillé de commencer par créer un site ou un blog autour de votre projet de mariage, qui vous servira de base – et de vitrine – à partir de laquelle vous pourrez démarcher les sponsors
potentiels. Il faut ensuite essayer de faire connaître votre site : plus celui-ci comptera de visiteurs, plus cela incitera les commerçants à accepter de vous parrainer, car vous allez bien entendu faire leur publicité sur internet. Pensez donc à faire de la pub pour votre site, par exemple sur des réseaux sociaux comme Facebook. Enfin, le blog pourra éventuellement permettre à des sponsors que vous n’avez pas démarchés de vous contacter d’eux-mêmes. En plus d’une bonne visibilité sur la Toile, il est aussi recommandé de faire parler de votre projet le plus possible dans les médias locaux, voire nationaux ! Un article dans le journal du coin constitue un bon argument pour des sponsors potentiels, alors imaginez l’attrait d’un reportage pour une chaîne de télévision. Les mariages sponsorisés faisant encore figure de phénomènes dans notre pays, de nombreux magazines d’actualité ou de société sont susceptibles de s’y intéresser : n’hésitez donc pas à les contacter pour leur proposer de tourner un sujet sur vous. Pensez aussi aux radios locales qui pourraient vous offrir un petit passage à l’antenne.

Du temps et de l’investissement personnel

Si organiser un mariage demande beaucoup de temps, préparer un mariage sponsorisé en requiert encore plus ! Mettre régulièrement à jour son site, démarcher commerçants et prestataires, négocier avec eux, chercher à donner le plus de visibilité possible à son projet, tout ceci en plus des préparatifs habituels : voilà qui exige du temps, de l’énergie, ainsi qu’une bonne dose d’investissement personnel. Un aspect à prendre en compte avant de vous lancer dans l’aventure !

Une pratique assez controversée

Les unions sponsorisées font face à de nombreuses critiques, aussi bien de la part de particuliers (ainsi qu’en témoignent parfois les couples ayant choisi cette solution) que de professionnels. Certaines personnes sont choquées par le concept qui, pour elles, va à l’encontre du caractère traditionnel et sacré du mariage et vont jusqu’à refuser d’assister à des noces parrainées. Du côté des professionnels, l’opinion est également divisée. Certains s’y prêtent volontiers pendant que d’autres s’y opposent fermement et condamnent leurs collègues. Leur argument principal est que la gratuité partielle ou totale nuit à leurs professions, d’autant que, selon eux, le rendement sponsorisation/publicité n’est pas bon. Si vous organisez un mariage sponsorisé, il faut donc vous attendre à des réactions négatives et à des critiques !